Mémoires de Master 2 soutenus à la Faculté Jean Monnet

Développement agricole durable : la sécurité alimentaire pour le développement
Année universitaire : 2017-18

  • Auteur : Nadege Rabenandrasana
  • Directeur : Jean-Paul Maréchal

Évaluation d'un dispositif de recherche en termes de transfert et d'impact. Cas du métaprogramme SMACH de l'INRA 

Accès réservé

  • Résumé :

    Dans l’optique de répondre aux questions sociétales et d’apporter des solutions opérationnelles en agriculture, l’INRA a mis en place un métaprogramme qui finance des projets de recherche interdisciplinaires, en partenariat avec les acteurs socio-économiques et ouvert à l’international. La problématique de l’étude consiste à déterminer en quoi ce dispositif de recherche contribue à l’atteinte de ces objectifs en évaluant les projets qu’il a financé.

    Pour ce faire, une analyse quantitative multivariée a permis d’établir une typologie afin de caractériser les projets financés par le métaprogramme. A partir des groupes ainsi obtenus, une analyse qualitative a permis de déceler les intérêts et les limites des composantes du dispositif de recherche. D’après les résultats obtenus, les projets se répartissent en cinq groupes.

    L’interdisciplinarité apporte aux projets ouverture, originalité et pertinence mais accompagnées de lacunes dans la publication scientifique. L’initiation de nouveaux projets de recherche ainsi que la valorisation non scientifique sont des réussites des projets. L’ouverture à l’international n’est pas un succès pour tous les projets. La souplesse de gestion du métaprogramme permet aux projets la prise de risques et l’expérimentation de ces collaborations qui prennent plus de temps d’échanges et de compréhension comparé aux projets de recherche fondamentale.

    Il est alors recommandé d’améliorer le cadre de valorisation scientifique interdisciplinaire par l’utilisation de critères d’évaluation appropriés, la formation à la publication interdisciplinaire ainsi que la création de revues interdisciplinaires. Aussi, le choix des partenaires socio-économiques avec lesquels collaborer tient compte de leur capacité d’absorption ainsi que de la proximité géographique pour améliorer les transferts de connaissances vers ces derniers et ainsi l’impact des projets.

  • Langue du texte : Français
  • Mots-clés : Projets de recherche, interdisciplinarité, transfert de connaissances, publication scientifique, partenariat, évaluation de projet
  • Domaine(s) :
    • Développement durable
    • Politiques projets
  • Nombre de pages : 67