Mémoires de Master 2 soutenus à la Faculté Jean Monnet

Développement agricole durable : la sécurité alimentaire pour le développement
Année universitaire : 2017-18

  • Auteur : Gaelle Scholtus
  • Directeur : Quentin Mathieu

Analyse de la distribution du poivre sauvage de Madagascar Voatsiperifery sur le marché européen 

Accès réservé

  • Résumé :

    La demande croissante de Voatisperifery ou poivre sauvage conduit à des comportements opportunistes de la part d’acteurs de la filière. Du poivre sauvage de mauvaise qualité fait son apparition sur les marchés à l’export. Le secteur de l’alimentaire haut de gamme est un secteur de niche dont les produits doivent répondre à des exigences élevées en termes de qualité, Le prix élevé du Voatsiperifery, considéré comme produit haut de gamme, doit être justifié par un niveau de qualité irréprochable. La réputation de ce produit d’exception s’entache progressivement, nuisant à la pérennité de la filière.

    Des lectures approfondies de précédents travaux effectués sur le sujet ont permis de poser le cadre général de cette étude. Puis des entretiens qualitatifs ont été menés auprès de différents acteurs européens de la filière commerciale. La présente étude détermine les facteurs de qualité d’ordre générique et spécifique du produit pour chaque maillon de la chaine d’approvisionnement en Europe. Bien qu’aucune norme concernant le Voatsiperifery n’existe, la qualité sanitaire est assurée par les exportateurs qui se chargent d’effectuer les tests nécessaires en calquant les critères sur ceux de Piper nigrum. Les acteurs en aval de la filière font confiance à leur fournisseur sur cet aspect. La qualité organoleptique, quant à elle, n’est pas non plus définie. C’est pourquoi du poivre non mature, mal séché, vieilli, se retrouve dans les boutiques européennes. Les acteurs marques et les détaillants peuvent avoir des critères qui diffèrent concernant la taille, l’utilisation et la couleur de ce poivre. Cependant tous s’accordent sur le caractère « unique » et « extraordinaire » de son goût.

    L’analyse sociotechnique de la chaine commerciale a permis d’identifier plusieurs canaux d’approvisionnements. L’implication dans le contrôle-qualité dépend de la place dans la chaine, de la source d’approvisionnement et de la personnalité du dirigeant de l’entreprise. Pour finir le partage de la valeur ajoutée entre les acteurs de la filière est très inégal, le prix moyen de revente est d’environ 0,45€/kg pour le cueilleur à 171€/kg (en moyenne) pour les marques et détaillants.

  • Langue du texte : Français
  • Mots-clés : Voatsiperifery, poivre sauvage de Madagascar, qualité, marché européen, prix, filière
  • Domaine(s) :
  • Nombre de pages : 71